Je souhaite être informé(e) de tes prochaines publicationsS'abonner

Je souhaite être informé(e) de tes prochaines publications :

Cette adresse restera entre nous, je n'en ferai bien entendu aucun usage commercial.

La recette magique du liquide vaisselle à UN seul ingrédient

Attention, je vous dévoile une recette top secrète !

Maison
Illustration du billet La recette magique du liquide vaisselle à UN seul ingrédient
Source : camille-se-lance

Et voilà, ce qui devait arriver arriva... Notre bouteille de liquide vaisselle "écolo" achetée l'an dernier (au début de l'aventure zéro déchet) est quasiment vide. En prévision de ce tournant décisif dans la vie de notre cuisine, j'ai cherché une solution alternative pour ne pas racheter de flacon en plastique.

Et dans cette "quête", je peux vous dire que j'en ai vu passer des recettes pour faire son propre liquide vaisselle ! J'ai aussi vu beaucoup de commentaires de personnes qui n'étaient pas très satisfaites ... Ca m'a presque découragée avant même d'essayer.

Et là, IL est arrivé, le Savon de Marseille ! Eh oui, tout simplement !! Il lave, il mousse... en bref, il fait exactement la même chose qu'un liquide vaisselle à lui tout seul. il est fort, il est fort ! Testé ce week-end, et approuvé !! Ca tombe bien, on peut l'acheter sans emballage dans certains magasins, et il sert à tout un tas d'autres recettes maison (la lessive ici, le savon liquide pour les mains là, les pastilles lave-vaisselle ici)

Et voilà comment remplacer un flacon en plastique de liquide vaisselle par un produit vaisselle à UN SEUL ingrédient. Magie !

Mais alors, quelle différence y a-t-il entre le bon, et le mauvais savon de marseille ? Ah j'l'attendais celle-là. Ben le mauvais savon de marseille, c'est le savon, bon, ben, il voit de la saleté, il lave et le bon savon de marseille, c'est le savon, il voit de la saleté, eh ben, il lave mais bon... C'est pas la même chose. Voilà, le bon savon, il lave, parce que c'est un bon savon. On peut pas les confondre. Mais faut l'dire aux gens, sinon, ils savent pas faire la différence après (oui, toute ressemblance avec un sketch des inconnus mettant en scène des chasseurs est totalement fortuite).

Plus sérieusement, voici quelques petites choses à savoir sur le savon de Marseille : 

  • Selon cet article, 95% des savons de marseille vendus en commerce sont des faux et arrivent (entre autres) de Tunisie, Turquie, voire de Chine. Chic ! Ou pas.. En effet, l'appellation n'est pas protégée, donc techniquement, tout le monde peut vendre du savon en disant que c'est du savon de Marseille, sauf qu'en vrai, non. Du coup, le "C'est comme le Port Salut, c'est écrit dessus", ça ne marche pas ! 
  • Alors comment les reconnaître ? En vrai, il ne reste plus aujourd'hui que trois savonneries fabricant le vrai savon de marseille :
    • la savonnerie artisanale Le Sérail
    • la savonnerie Le Fer à Cheval
    • la savonnerie Marius Fabre

Ca peut déjà donner une indication. Si vous achetez un savon d'une de ces marques, c'est plutôt bon signe (encore que...). Mais la plupart du temps, il va falloir enquêter... Par exemple, le vrai savon de Marseille se présente sous forme d'un cube de 600 grammes. Il doit être estampillé de plusieurs mentions sur ses faces : 72% d'huile végétale, ainsi que le nom de la savonnerie.

  • Enfin, si vous voulez vraiment jouer les détectives jusqu'au bout, penchez vous sur la composition :
    • Sodium Olivate => Huile d'olive. Bravo, vous avez trouvé le Saint Graal !
    • Sodium Palmate => Huile de palme. Vu tous les scandales entourant la production de cette huile (coucou Nutella), peut mieux faire 
    • Sodium Cocoate => Huile de coco ou de coprah. l’huile de coco est extraite des copeaux de noix de coco fraîche, l’huile de coprah est extraite à partir des copeaux secs, ce qui la rend beaucoup moins odorante, voire neutre. Cette huile est très utilisée dans la fabrication des savons car elle leur donne leur qualité "moussante". En gros, si votre savon de Marseille ne contient pas d'huile de palme, il contiendra quasiment certainement de l'huile de coco. Un savon 100% huile d'olive est une sorte d'objet un peu extraterrestre quoi :)
    • Sodium Tallowate => C'est de la graisse animale, fuyez !! Comme le rappelle cet article : "Malheureusement aujourd’hui, 80 % des savons soi-disant de Marseille contiennent des graisses animales. Ils sont fabriqués à base de suif, c’est-à-dire des restes d’équarrissage issus de boeuf, de mouton ou de porc." Bon appétit bien sûr...
  • Il peut être de deux couleurs différentes : blanc ou vert. Le blanc est fait à base d'huile de palme (bouuuuh), le vert est "normalement" fait à base d'huile d'olive (ouaaaais). Mais en vrai, il contient quand même souvent de l'huile de palme, donc il vaut mieux vérifier la composition, car la couleur n'est pas toujours gage de qualité. Comme vous pouvez le voir sur la photo de ce billet, le nôtre est franchement plutôt blanc. Eh oui, jeune padawan j'étais lorsque j'ai voulu acheter mon premier savon de Marseille. La différence entre les deux je ne connaissais pas. Et bêtement, vu que je l'ai acheté sans emballage dans ma biocoop, je me suis dit "ben si c'est biocoop qui le vend, ça doit être "le bon". Arf... La prochaine fois, promis, j'achète des chutes en vrac à mon Day by Day, elles sont vertes, tout va bien...
  • Lors de la fabrication d'un savon "normal", l'huile (animale ou végétale) et la soude vont entrer en réaction (c'est la saponification) pour créer du savon et de la glycérine. Si la glycérine est bonne pour la peau (hydrate, adoucit, protège), elle ne l'est pas pour vos lessives (particulièrement pour les mamans Zéro Déchet : la glycérine "encrasse" les couches lavables et les rends imperméables). Les savons de Marseille verts (à l'huile d'olive donc) contiennent des traces de glycérine, mais seulement des traces. Si vous voulez utiliser un savon de Marseille pour vos lessives, partez donc plutôt sur celui-ci !
  • Dernière petite chose, il peut avoir une odeur très forte et incommodante pour certaines personnes (il paraît que ça sent vaguement... Le pétrole). Je préfère prévenir... (cela dit, vu que le nôtre est à base d'huile de palme, il ne sent pas mauvais, alors je ne fais que relayer... des rumeurs !)

Sur ce, je vous souhaite une bonne vaisselle à tou(te)s !

Billet précédent
« Je vais bien ne t'en fais pas
Billet suivant
Liebster Award »

comments powered by Disqus

@CamilleSeLance Instagram