Je souhaite être informé(e) de tes prochaines publicationsS'abonner

Je souhaite être informé(e) de tes prochaines publications :

Cette adresse restera entre nous, je n'en ferai bien entendu aucun usage commercial.

Le Zéro Déchet pour les nuls #1

Par où commencer ?

Zéro Déchet
Illustration du billet Le Zéro Déchet pour les nuls #1
Source : camille-se-lance

J'ai rencontré récemment un petit groupe de personnes vraiment chouettes avec lesquelles j'ai eu l'occasion, plusieurs jours durant, d'échanger notamment autour du Zéro Déchet, thème tout nouveau ou presque pour elles. Cela m'a donné l'idée de faire une série d'articles spécial "Zéro Déchet pour les nuls" (sans rancune, si vous me lisez les amis, vous savez que je ne vous traite pas de nuls, en vrai, hein !! ) qui pourrait peut-être intéresser un plus grand nombre, qui sait ?

Le Zéro Déchet est donc un mouvement plutôt récent, né de la volonté de chacun de réduire la quantité de ses déchets. Cela ne veut pas simplement dire de mieux trier son bac de recyclage, mais bien de revoir ses modes de consommation afin de prendre le problème à la source car le meilleur déchet est celui qu'on ne produit pas. Il y a une infinité de choses concrètes que l'on peut faire pour réduire ses déchets et je vais tenter de vous donner quelques idées simples dans cette série de billets.

Ce que vous pouvez retenir de ce mouvement pour vous aider, c'est le principe des 5 "R" prôné par Béa Johnson, une française vivant aujourd'hui aux Etats-Unis et qui a très largement oeuvré à faire connaître ce sujet au plus grand nombre (aujourd'hui plusieurs millions de personnes la suivent sur les réseaux sociaux). Les 5 "R" sont donc : 

  • Refuser : refusez ce dont vous n'avez pas besoin : refusez les flyers que vous jetterez de toutes façons dans les deux secondes qui suivent, refusez la paille amenée avec votre boisson, dont vous ne vous servirez pas et qui va finir à la poubelle sans jamais avoir été utilisée, refusez les "goodies" (petits cadeaux publicitaires) en tout genre qui finiront eux aussi à la poubelle sans avoir servi, etc. Qu'y a-t-il de plus simple que d'apprendre à dire non ? Cela n'impacte ni vos habitudes de consommation, ni même porte-monnaie ! 
  • Réduire : D'une manière générale, avons-nous vraiment besoin de consommer autant ? De nous acheter autant de vêtements ? D'offrir des cadeaux "bibelots" qui ne serviront pas ? Ne pouvons-nous pas revoir notre mode de consommation et réduire le côté matériel pour accorder plus de place à l'être plutôt que l'avoir ?
  • Réutiliser : Donner une seconde vie aux objets et les détournant de leur utilité d'origine, acheter d'occasion, échanger sont autant de manières de réutiliser, et par là même, de produire moins de déchets
  • Recycler : recycler, évidemment, mais cela ne vient finalement qu'après les 3 premiers R. Cela peut impacter notre façon de consommer : si j'ai vraiment besoin de quelque chose, que je n'ai pas pu ni refuser, ni réduire ce besoin, je porte alors attention à mon achat en faisant en sorte que celui-ci soit recyclable.
  • Composter ("Rot" en anglais) : 1/3 de nos poubelles sont faites de matières organiques que vous pouvez composter et retransformer en éléments utiles à la terre. En jetant ces matières à la poubelle, elles risquent de finir en fumée dans un incinérateur, dommage...

Alors j'imagine que si vous êtes là, à lire ce billet, c'est que vous vous intéressez peut-être déjà de loin à ce drôle de truc dont vous avez entendu parler par des copains ou à la télé. Tiens, le Zéro Déchet, oui, ça a l'air sympa. Pis le principe est bien, réduire ses déchets, c'est sûr, ça a l'air plutôt pas trop bête comme démarche. Mais vous ne savez pas par où commencer et vous avez peur que ce soit difficile. Et puis vous n'avez pas forcément envie de tout chambouler dans votre vie. En bref, vous êtes prêt à faire de petits changements, du moment que ça ne soit pas trop contraignant et que ça ne change pas trop vos habitudes de vie. J'ai ce qu'il vous faut !

Voici à mon sens quelques gestes supers simples qui ne sont pas compliqués, qui ne vont pas révolutionner votre quotidien, et qui pourtant, à votre toute petite échelle, peuvent avoir un impact sur votre poubelle :

1. Apprenez à dire (gentiment) non à votre boulanger.

De mon côté, c'est comme ça que j'ai commencé. Le jour où j'ai demandé à ma boulangère "pas de sachet, merci !", mon expérience Zéro Déchet était lancée ! Pour les personnes timides comme moi, cela peut paraître un peu insurmontable, mais avec un petit sourire, et si en plus on tend un sac en tissu en même temps, cela passe tout seul, je vous le garantis. Avec un peu de chance, il vous arrivera comme pour moi un truc extraordinaire : vous allez être complimenté par la boulangère et/ou par les clients derrière vous et vous pourrez un peu papoter du sujet en grignotant une petite viennoiserie. Bon, évidemment, ne faites pas comme moi, si votre boulanger vous demande si vous voulez du pain tranché, ne répondez pas "oui" sans y penser sous peine de vous retrouver avec votre pain à nouveau bien emballé dans un sachet en plastique !

2. Collez un stop-pub sur votre boîte aux lettres.

Allez, ça fait un moment que vous y pensez, sautez le pas, ça ne coûte rien ! Avez-vous vrrrrraiment besoin de toutes ces pubs (à la con), promos de la rentrée et autres flyers de boîtes à pizza ? Vous pouvez normalement vous le procurer gratuitement auprès de votre mairie, ou le télécharger et l'imprimer de chez vous. Grâce à cet autocollant, vous économisez en moyenne 35 kg de papier par an. Bim ! Si c'est pas Zéro Déchet ça...

3. Faites pipi dans votre douche.

Alors ça, franchement, y a pas plus facile, et je suis sûre que vous le faite déjà, allez, on est entre nous :-) Cela économise de l'eau (on sait tous que c'est une ressource précieuse) et cela économise également quelques feuilles de PQ (eh oui, dans le Zéro Déchet, il n'y a pas de petites économies !!)

4. Faites du ménage dans votre boîte mail.

Une fois que vous les avez lus, vous laissez vos messages dans votre boîte de réception ? Celle-ci a une capacité de stockage telle que vous ne vous embêtez même pas à faire le tri ? Dommage ! Puisque vous ne les supprimez pas, ils restent stockés sur des serveurs, et ces derniers consomment de l'électricité pour tourner. Plus on stocke nos mails, plus ça consomme, CQFD. Supprimer 30 de vos mails permet d'économiser 24h de consommation d'une ampoule. Allez, je sais que ça vous paraît un peu éloigné de vos poubelles, mais pensez-y, en faisant un peu de ménage dans vos mails, à votre petite mesure, vous contribuez à la non-production de déchets nucléaires. (Dans le même ordre d'idée, l'Ademe estime qu'en un an, les échanges de mails d'une entreprise de 100 salariés consomment autant que 13 allers-retours Paris New York en avion ! Donc si vous avez un truc à dire à votre collègue du bureau d'à côté, n'hésitez pas à vous lever :-))

5. Ayez toujours un ou deux sacs en tissu avec vous quand vous faites vos courses.

Le nec plus ultra dans le Zéro Déchet, c'est d'éviter les supermarchés bourrés d'emballages et opter pour des magasins proposant des aliments en vrac. Oui, mais voilà, vous n'êtes pas forcément prêt à changer vos habitudes au niveau des courses. Ou vous n'avez tout simplement pas de magasin de vrac près de chez vous. Pas de soucis ! Même en allant au supermarché, voici une astuce toute simple pour réduire vos déchets : Lorsque vous allez chercher vos fruits et légumes, ayez toujours un ou deux sacs en tissu avec vous. Cela vous évitera d'utiliser des sacs en plastique. Pour ma part, j'ai un petit sac en tissu très léger dans lequel je pèse mes légumes. Je les transvase ensuite tous dans un gros sac en tissu un peu costaud. Je colle toutes mes étiquettes sur le gros sac. J'ai aussi un troisième sac en tissu dans lequel je mets les fruits/légumes vendus à la pièce pour faciliter mon passage en caisse. Avant que vous ne me le demandiez : je n'ai jamais eu aucun souci avec ce système. En faisant ainsi, vous aurez la satisfaction de n'avoir consommé AUCUN de ces petits sachets en plastique dont la durée de vie est infime et qui étranglent les tortues au fond des océans. Et ça ne vous aura rien coûté, il faut juste penser à prendre vos sacs en tissu (mais vu que les supermarchés ne distribuent plus de sacs en caisse depuis des années, on commence à être habitué, non ?). Attention, comme le rappelle cet article, l'idée n'est bien sûr pas d'accumuler les sacs en tissu comme on le faisait avec des sacs en plastique, mais d'en avoir quelques-uns et de ne se servir que de ceux-là.

6. Arrêtez donc d'acheter des lingettes.

Lingettes pour le ménage, lingettes démaquillantes, lingettes pour les fesses de bébé, en ce moment, je vois même passer une pub pour se nettoyer les fesses avec des lingettes humides plutôt que le papier toilette. Non, franchement, en plus, vous le savez bien, au fond, que c'est une cata écologique. Elles sont la plupart du temps non biodégradables, non recyclables, et augmentent considérablement la quantité de vos déchets. En plus, ça coûte super cher ! Et ça contient des produits chimiques de partout. Il existe des tonnes d'alternatives en tissu ultra doux, en lin naturel ou autres microfibres qui ont le mérite d'être lavables et donc réutilisables et qui vont donc réduire la taille de votre poubelle. Avec un bon torchon, des lingettes pour bébé en tissu tout doux, des disques démaquillants réutilisables, on peut parfaitement remplacer les lingettes jetables par des alternatives durables. C'est sans doute un peu plus cher à l'achat, mais cela vous permettra à terme de faire de sacrées économies. En plus, si ça se trouve, vous avez une bonne copine qui fait un peu de couture et qui se ferait un plaisir de vous faire des ptits trucs personnalisés avec des jolis tissus colorés. Et puis ça fait longtemps que vous ne vous êtes pas vues, alors c'est l'occasion, non ?

Voilà mes premiers conseils, vous voyez, ce n'est pas difficile (bon, j'avoue, le pipi sous la douche, c'est un sacré challenge), mais ces trois-fois riens, eh ben c'est déjà quelque chose !

Vous appliquez déjà certaines de ces recommandations ? Je suis TRÈS fière de vous, et je reviens très vite avec de nouveaux conseils, promis :-)

EDIT - Le deuxième volet est à retrouver ici

Billet précédent
« C'est toi l'kéfir !
Billet suivant
Lin mon amour »

comments powered by Disqus

@CamilleSeLance Instagram