Je souhaite être informé(e) de tes prochaines publicationsS'abonner

Je souhaite être informé(e) de tes prochaines publications :

Cette adresse restera entre nous, je n'en ferai bien entendu aucun usage commercial.

Mon plus beau loupé ZD de l'année

Parce que je le vaux bien...

Zéro Déchet
Illustration du billet Mon plus beau loupé ZD de l'année
Source : Abigail Keenan - Unsplash

Voilà, je sais que vous aimez bien quand je vous raconte mes petits loupés Zéro Déchet, donc je me devais de partager celui-ci avec vous, parce qu'il faut bien le dire, il est SACREMENT costaud !

Il y a quelques semaines, ne me demandez pas comment (oui, bon, ok, l'explication est simple, j'ai juste été faible), j'ai cliqué sur une pub soigneusement ciblée par Big Brother Google.

Je suis arrivée sur un site vendant des accessoires de yoga et des bijoux "ethniques" (voilà, ça vous dit tout de moi et des recherches que j'ai pu faire récemment sur le net !). 

Et là, instant de faiblesse ultime, après 5 mois de "rationnement" avec le défi rien de neuf, j'ai mis deux articles (des bracelets si vous voulez tout savoir) dans mon panier, et hop hop hop, le clic qui tue... je les ai achetés. Et c'est là où ça commence à devenir drôle...

Déjà, j'ai attendu.

Longtemps.

Longtemps longtemps longtemps.

Au bout de quelques semaines (oui oui), je me suis dit "hmmm, c'est pas normal que j'attende aussi longtemps. Soit mon colis s'est perdu... Soit... Il vient... de l'autre côté de la planète..."

Et quand j'ai reçu mon micro colis et que j'ai regardé l'étiquette qu'il y avait dessus, j'ai bien eu la confirmation qu'il venait de l'autre côté de la planète. Quand on pense que je fais super gaffe à la provenance de tout, pour que ce soit le plus local possible, pour faire attention au bilan carbone et tout ça, bon. Raté.

Deuxième (gros gros) raté, c'est qu'ils ne m'avaient envoyé qu'un seul bracelet sur les deux. J'ai donc eu la bonne surprise de recevoir le second quelques semaines plus tard (oui oui), emballé dans un second petit colis venant de l'autre côté de la planète. Double emballage, double dose de papier bulle hein, bien sûr, mais bon passons...

Car pour vraiment me mettre totalement le nez dans le caca, les bracelets que j'avais payé environ un rein étaient d'une qualité absolument moisie. Autant le site était une vitrine super bien léchée façon Nature et Découvertes avec pleins d'articles "zen" tous plus alléchants les uns que les autres, autant en ouvrant le paquet, j'avais l'impression de me retrouver avec... vous voyez les magasins suuuuper cheaps qui vendent des "chinoiseries" à deux balles ? Les petites Tours Eiffel en plastoque, les boules à neige, toussa ? Ben voilà ! 

J'ai donc décidé, parce que j'étais un tout petit peu colère (surtout contre moi, en fait), de renvoyer les bracelets. 

Et là, l'apothéose... La cerise ultime sur le pompon... Il fallait renvoyer les bracelets (à mes frais) pour être remboursée bien sûr ,et il fallait les renvoyer où ? Je vous le donne dans le mille... A... à... Malte !! Voilà, donc. Comment dire. C'était pas le nez dans le caca, à ce stade, j'étais tout entière en train de couler dans une grosse bouse mondialisée !

Bref, autant vous dire que j'ai honte, mais il paraît qu'on dit "à quelque chose, malheur est bon", donc il faut positiver (hum) et apprendre de ses erreurs. Ce qu'il faut retenir de cette expérience, c'est de :

  • Bien se renseigner sur le site sur lequel vous commandez : est-ce que c'est un artisan du coin, une marque française, ou un machin taiwanais ?
  • Mettre des articles dans son panier et puis... Attendre deux ou trois jours avant de passer la commande, pour éviter tout achat compulsif
  • Mettre sur votre navigateur web un bon bloqueur de pubs à la con pour éviter d'être bêtement tenté...
comments powered by Disqus