Je souhaite être informé(e) de tes prochaines publicationsS'abonner

Je souhaite être informé(e) de tes prochaines publications :

Cette adresse restera entre nous, je n'en ferai bien entendu aucun usage commercial.

10 raisons pour lesquelles je ne reviendrai pas en arrière

Le Zéro Déchet, cette démarche qui te fait du bien...

Zéro Déchet
Illustration du billet 10 raisons pour lesquelles je ne reviendrai pas en arrière
Photo @Justin Luebke - Unsplash

Le Zéro Déchet, de loin, ça peut paraître contraignant, on croit que ça prend plus de temps, que c'est plus cher. C'est vrai qu'il faut changer ses habitudes, et que cela demande des concessions. Et pourtant, je peux objectivement dire que je ne reviendrai jamais, jamais en arrière, et voilà pourquoi :

  • parce que je fais des économies : entre le défi "rien de neuf" (et donc les achats d'occasion), une forme de sobriété heureuse, et un budget alimentation qui a baissé parce que je cuisine plus par moi-même, je fais des économies. En comme je suis un peu plus fourmi que cigale dans la vie, j'aime bien ça !
  • parce que je n'ai plus de poubelle qui pue dans la salle de bain : ben oui, entre les boules de cheveux pas ragoûtantes, les mouchoirs en papier dégueux, les vieux cotons démaquillants qui moisissaient à moitié, ma poubelle de salle de bain m'a toujours dégoûtée. Maintenant, je n'en ai plus, et je m'en porte très bien !
  • parce que le rebord de ma baignoire est beaucoup plus zen qu'avant : avant, j'avais au moins une ou deux bouteilles de shampoing, et une ou deux bouteilles de gel douche (j'aimais varier les parfums), un démêlant, un masque pour les cheveux, une huile pour le corps, un ou deux tube de produit "gommant" (un pour le corps, un pour le visage), un tube de mousse à raser et un gel pour la toilette intime. Soit une bonne douzaine de flacons, tubes et bouteilles en tous genre. Maintenant, j'ai un savon et un shampoing solide. Point.
  • parce que j'achète vraiment beaucoup moins de vêtements qu'avant (et pourtant, mondieumondieu, que j'adorais ça), et que ceux que j'achète sont soit d'occasion, soit des pièces éthiques que j'achète un rein (soyons honnête), mais que j'aime d'un amour assez déraisonnable. Du coup, ça ne m'arrive quasiment plus jamais d'être devant mon dressing à pleurnicher parce que "j'ai rien à me meeeeeettre" (toi-même tu sais)
  • parce que quand la saison des tomates arrive après des mois de poireaux dans mon panier de légumes, c'est la fête à la maison ! Et pareil avec les fraises, les cerises, les melons, les asperges, les fèves, les courgettes, les poivrons, et tout un tas de trucs que je tenais pour acquis tout au long de l'année, mais qu'en fait, pas du tout, parce qu'"en vrai", tu as des trucs qui s'appellent des "saisons", et que c'est très très chouette de les respecter, aussi ! (et rassurez-vous, l'hiver, on se venge avec des tartes avec des tonnes de fromage dedans, donc on n'est pas vraiment malheureux, somme toute ;-))
  • parce que cela fait plus de deux ans que nous prenons nos légumes dans une ferme qui fait de la réinsertion sociale, et que les récits de vie des personnes qui bossent pour que l'on puisse bien manger me tourneboulent le coeur 
  • parce que tous les mercredis midi, j'ai ma petite routine courses en vrac : je prends le bus, je passe au marché, je prends mon fromage et mes pâtes fraîches dans un tupperware, je prends mes légumes chez un producteur local qui a une jolie nappe en madras sur son stand, je passe voir Fanny au Day by Day, et Anne-Gwénolée dans son épicerie "Sur la branche", on se fait des bisous, on papote, on rigole. Vous avez vraiment l'impression que j'ai fait "la corvée" des courses là ? Alors retourner pousser un caddie dans un supermarché ? Nope, non merci !
  • parce que le chocolat que j'achète est délicieux (hmmm, des tablettes chocolat noir-gingembre-citron, je vous dis que ça !)
  • parce que, passé l'espèce de panique que cela provoquait en moi au début, j'adore ouvrir mon frigo et le voir quasiment vide... c'est assez apaisant en fait. Il ne contient globalement que des légumes dans le bac à légumes, quelques pots en verre (moutarde, beurre - eh oui, il est en bocal en verre car je le prends en vrac), du fromage dans les tupperwares (en verre), et... des bières locales pour monsieur en été ;-)
  • parce que je fais globalement TOUT mon ménage à l'eau, au vinaigre et avec un savon à la terre de sommière, et que du coup, j'ai viré 15 flacons en plastique (pshit pour les vitres, truc pour le sol, truc pour les plaques de cuisson, truc pour l'évier, pchit anticalcaire, truc pour le four, truc pour les toilettes, soude caustique pour déboucher les canalisations, etc etc.) et que ça fait 1/ plus de place 2/ ça pue pas le chimique 3/ c'est mieux pour moi 4/ c'est mieux pour l'environnement
  • parce que j'ai appris à coudre, et que même si je suis encore une quiche en couture, beh étonnamment, j'adore ça. Parce que j'ai appris à faire mes propres conserves, et que je trouve ça vachement sympa à faire, et vachement bon. Et que c'est sympa de se dire "c'est moi qui l'ai fait" quand on en mange. Parce que j'ai appris à faire mes propres produits ménagers et mes propres cosmétiques, et que ça aussi c'est vachement sympa, de savoir exactement ce que tu te mets sur le corps. En bref, parce que j'ai APPRIS, et que ça, ça n'a pas de prix 
  • parce que j'ai mis une boîte à don dans le hall de mon entreprise (bon, juste un carton, avec marqué "servez-vous" en gros dessus) et que c'est timide, mais ça fonctionne quand même un peu... Du coup, j'adore arriver le matin et voir qu'il y a de nouveaux bouquins, que les anciens sont partis, qu'il y a de la vie et de l'échange...
  • parce qu'en un an, j'ai rencontré plus de gens que depuis les 10 années que je viens de passer dans ma ville d'adoption. Avant, c'était métro/boulot/dodo et mes plus proches "amis" étaient mes collègues. En semaine, je ne voyais quasiment personne en dehors du travail. Maintenant, je déjeune avec les filles qui tiennent les épiceries en vrac, je prends l'apéro avec les bénévoles de l'association Zéro Déchet, je rencontre "en vrai" des connaissances et amies que je me suis fait sur les réseaux sociaux, j'anime des ateliers Do It Yourself ou des stands d'information sur le Zéro Déchet et je suis inondée de bonnes ondes positives quand je fais des séances de dédicaces de mon livre. La belle vie quoi !
  • parce que mon mec a monté un lombricomposteur en bois, qu'il a fabriqué notre sapin de Noël, qu'il adore m'accompagner pour faire les courses le samedi matin "chez les filles", parce que le week-end, on cuisine tous les deux et qu'il est devenu LE spécialiste international de la pâte à tarte maison (entre autres). Parce qu'on réfléchit ensemble à la meilleure façon de réduire notre impact au quotidien : achats d'occasion, utilisation de la monnaie locale, fournisseur d'électricité, destinations de voyage. Bref, parce que c'est un vrai projet de vie à deux et que vous ne pouvez pas imaginer à quel point ça me rend MAXI heureuse que l'on vive ça ensemble !

Bon, ok, ça fait plus de 10 raisons, mais en même temps, si vous me poussez un peu, je peux vous en trouver bien d'autres !!

comments powered by Disqus