Je souhaite être informé(e) de tes prochaines publicationsS'abonner

Je souhaite être informé(e) de tes prochaines publications :

Cette adresse restera entre nous, je n'en ferai bien entendu aucun usage commercial.

Donner son sang en mode Zéro Déchet

Deux bonnes actions pour le prix d'une !

Illustration du billet Donner son sang en mode Zéro Déchet
Source : Camille-se-lance

Quand j'étais étudiante (il y a donc "quelques" années), j'ai eu l'occasion de donner plusieurs fois mon sang dans les camions de l'Etablissement Français du Sang (EFS) qui se trouvaient devant la fac. Je trouvais ça chouette de pouvoir me dire que je faisais quelque chose pour les autres sans que ça ne me coûte rien (inventant ainsi le concept de l'altruiste radine, vous connaissez ?! :-D). Et puis c'était plutôt sympa parce qu'il y avait toujours une petite collation à la fin du don (et quand on est étudiant, ben... y a pas de petites économies !). Depuis que je suis installée sur Tours et dans une relation stable, je me suis donc "tout naturellement" remise à donner mon sang une à deux fois par an. Je peux le faire, je n'ai aucune contre-indication (de rapport taille/poids, jamais été transfusée, etc.), pas trop peur des aiguilles, du coup je ne vois tout bonnement pas de raison de ne pas le faire !

Pour donner son sang, contrairement aux prises de sang qui doivent se faire à jeun, il faut penser à bien s'hydrater avant et avoir, dans l'idéal, pris un solide petit déjeuner. Toutefois, quoi que vous ayez pu faire de votre journée, l'EFS prévoit tout puisque vous êtes toujours (super bien) accueillis avec de quoi boire et manger, et ils s'assurent toujours que vous prenez une bonne collation après le don. C'est cool, mais c'est là où, pour une adepte du Zéro Déchet, les ennuis commencent... 

ROUND 1 (collation offerte avant le don) : crochet du droit de la pâte de fruits emballée individuellement, petite bouteille d'eau, cookies et autres petits sablés en sachets, briquette de jus de fruit avec sa micro paille en plastique, elle-même emballée dans un micro blister en plastique (rien que de l'écrire, je vais m'évanouir). Emballages 1, Camille 0

ROUND 2 (collation offerte après le don) : uppercut de l'assiette en plastique, couverts en plastique, gobelet en plastique, serviette en papier. Divers fromages emballés individuellement dans du plastique. Yaourt en pot plastique, seconde briquette de jus de fruit (et sa désormais fameuse paille), et divers petits gâteaux emballés individuellement en guise de dessert. Emballages 1658, Camille 0

Je ne parle bien sûr pas de tous les "déchets" générés par le don lui-même (poches, tubes, aiguilles à usage bien évidemment unique, etc.) qui pour le coup sont absolument indispensables et inévitables. Mais en ce qui concerne les "à-côtés", j'ai mis super longtemps à me rendre compte qu'en fait, j'avais tout à fait le choix ! Je ne sais pas pourquoi, dans ma tête, "c'était comme ça", un don du sang, c'était forcément un moment où je n'avais pas la main, pas le choix. Comme quoi, remettre ses habitudes en questions, c'est un travail perpétuel ! :-) Je suis donc d'abord venue avec une gourde d'eau pour éviter la petite bouteille offerte à l'accueil. Puis, en discutant avec vous sur les réseaux sociaux, je me suis rendue compte que même pour la collation, j'avais tout à fait la possibilité d'éviter un maximum de plastique ! 

J'ai pu vérifier cela vendredi dernier car j'ai fait, pour la première fois, un don de plasma. Si la procédure est globalement la même que pour un don du sang, cela dure un peu plus longtemps (rien de bien méchant, j'ai quand même réussi à faire ça sur ma pause du midi). Le plasma est le "liquide" du sang. Il est prélevé, filtré dans une petite machine qui se trouve à vos côtés, puis on vous rend vos globules rouges et vos plaquettes. Je m'étais préparé un vrai festin pour l'occasion, jugez plutôt !

  • Pour l'hydratation : une gourde pleine d'eau, une théière pleine d'une infusion bien chaude et mon gobelet en inox
  • Pour la petite collation avant le don : quelques cookies vegan achetés en vrac, une pomme et une banane
  • Pour la collation après le don : un tupperware en verre avec une belle salade de pâtes faite maison, des muffins à la peau de banane anti-gaspi préparés la veille, mes couverts, une serviette en tissu...
  • Et un bon bouquin pour passer le temps !

Ce qui était chouette, c'est que cela a déclenché pas mal de discussions avec les infirmières et les médecins ("ah vous avez un régime alimentaire particulier ?" nooon, bouge pas, je vais tout t'expliquer..). En plus, j'ai mangé bien plus sainement, et tant pis si c'est "de ma poche" je préfère largement que ce soit ainsi !! J'ai bien conscience que l'EFS est une super grosse structure, qu'il y a des normes d'hygiènes, etc., et je suis sûre qu'ils font au mieux, mais, comme pour tout le reste, je me dis que plus nous serons nombreux à nous pointer avec nos tupperwares et à en parler, plus on fera avancer le shmilblick ! 

J'ai aussi été très très touchée car le soir même, j'étais contactée par une personne me remerciant pour mon geste car elle souffre d'une maladie auto-immune et est soulagée par les traitements à base de plasma. Ca m'a frappé tout d'un coup. Mon geste est devenu super concret en en discutant avec elle. Eh oui, derrière tous ces tubes (certes en plastique), elle était là... Et non, on ne nous demande pas cet acte de solidarité pour le plaisir de nous planter une aiguille dans le bras, en face, il y a des personnes pour qui notre don est VRAIMENT important... 

Hasard du calendrier, la semaine qui débute est placée sous le signe du don, puisque le 14 juin (le jour de mon anniversaire en plus !) est la journée internationale du don de sang ! L'EFS va donc multiplier les opérations de sensibilisation toute la semaine. J'ai appris que si 96% des français se disaient favorables au don de sang, 4% seulement sautait le pas ! J'ai aussi appris que finalement, le sang donné est très peu utilisé pour les urgences (accidents et autres), mais essentiellement pour les opérations prévues de longue date, et le traitement des maladies "de fond" comme le cancer, etc. (ce qui fait qu'on est tous, à des degrés divers, concernés !). Et surtout, l'EFS a besoin que l'on donne notre sang continuellement car celui-ci ne se conserve que 40 jours au mieux (et on tombe à 4 jours en ce qui concerne les plaquettes !!). Il est donc impossible de le congeler pour en faire des réserves...

Alors les amis, si vous croisez un camion de l'EFS cette semaine (ou plus tard), n'hésitez pas, accordez quelques minutes de votre temps aux autres et... Lancez vous !! ;-)

Billet précédent
« Recettes de glaces maison
Billet suivant
Recettes de pesto maison »

comments powered by Disqus