Je souhaite être informé(e) de tes prochaines publicationsS'abonner

Je souhaite être informé(e) de tes prochaines publications :

Cette adresse restera entre nous, je n'en ferai bien entendu aucun usage commercial.

Retour sur un picnic pas comme les autres

Premier picnic Zéro Déchet !

Zéro Déchet
plus de 50 personnes sont réunies au pinic de Tours, un vrai succès !
Source : @Le Corps. La Maison. L'Esprit

Laetitia,une jeune marseillaise hyper pimpante et un peu déjantée (c’est elle qui le dit) s’est engagée il y a un moment déjà dans une démarche zéro déchet. Comme autour d’elle, ses copines n'étaient que moyennement intéressées par le sujet, elle a décidé de créer un blog et une chaîne YouTube pour partager et échanger avec des personnes ayant les mêmes centres d’intérêts. Ce qui a plutôt bien marché, puisqu’à ce jour, 10 000 personnes suivent sa page facebook, et plus de 57 000 sa chaîne YouTube, excusez du peu !!!

Elle fait donc partie avec Le Corps.La maison. L'Esprit, des blogs que je suis depuis quelques mois. Pour cet été, elle a décidé de faire le tour de France en 17 villes et d'inviter ceux qui le veulent bien à participer à des picnics “zéro déchet”, avec dans l'idée de faire se rencontrer tout ce beau monde. Par chance, Tours faisait partie de cette tournée estivale. Alors ça, j’allais pas rater cette occasion !! Je pensais y aller toute seule, mais pour mon homme, c'était tout naturel de m'accompagner (je vous ai déjà dit à quel point il était formidable ?!). Grâce à une page facebook dédiée, nous avions la date, l’heure et le lieu de rendez-vous et nous pouvions poser des questions et échanger des astuces en prévision de ce picnic. Il y avait près d’une soixantaine de participants (plutôt participantes d'ailleurs) de prévus.

Ainsi, ce vendredi, malgré une météo peu clémente (eh oui, nous avons eu le privilège d'être le premier picnic à démarrer sous la pluie), nous nous sommes donc retrouvés en plein centre-ville, au jardin de la préfecture, à midi. Bon, il faut croire que le quart d’heure tourangeau n’est pas un mythe, étant donné qu'à midi, nous devions être… 6 ! Une grande banderole zéro déchet nous attendait, mais le mieux, pour briser la glace, était l’accueil, fait par une Laetitia souriante qui vous alpaguait avec une retentissant ”bienvenuuuuue” et un gros câlin ! Même la pluie n’a pas résisté et s’est doucement retirée sur la pointe des pieds pour laisser la vedette à ce petit soleil ambulant !

Voilà, le décor est posé. Ensuite comment ça se passe ? Eh bien chacun se pose où il veut sur son carré de tissu ou celui des autres. Le thème était respecté, chacun a fait en sorte de ne pas ramener d’emballage et d’arriver avec un bon petit plat préparé avec amour, souvent avec une recette végétarienne ou végétalienne. Chacun propose son plat à la ronde, on goûte, on s'échange les recettes. On demande aux autres où ils en sont dans leur démarche, comment ils font pour gérer tel ou tel aspect de leur quotidien. Bref, on papote autour de sujets qui nous tiennent particulièrement à cœur. Il y a aussi des personnes qui passent un peu par hasard et qui nous permettent d’expliquer ce que nous faisons. Eh non messieurs dames, un picnic zéro déchet n’est PAS un picnic dans lequel à la fin, on fait attention à bien tout ramasser et à ne pas laisser d’ordures par terre… ça c’est juste euh… la base de ce que l’on devrait tous faire normalement, non ?!

Enfin bref, grâce à cette chouette initiative, nous avons entre autres rencontré Fanny, de Réduire ses déchets, qui va ouvrir dans quelques mois un magasin en 100% vrac (on a tous trop hâte !), Samia, qui a offert des sacs et savons, Laetitia le petit soleil ambulant, et plein d'autres belles personnes qui ont apporté des livres à donner, des choses à troquer (hmm, les confitures maison) ou venaient juste passer un bon moment en toute amitié. J'étais pour ma part hyper frustrée de devoir retourner travailler à 14h car le picnic s’est prolongé jusque tard dans l'après midi. Dans le bus qui me ramenait au boulot, j’avais un sourire jusqu'aux oreilles, j’avais l’impression que je venais de passer un moment en famille...

Voilà, si certains en doutent encore, le zéro déchet n’est pas un choix de vie qui engendre des contraintes qui, à terme, mèneraient à une vie desociabilisée. Je peux vous assurer que c’est même tout le contraire ! 

comments powered by Disqus