Je souhaite être informé(e) de tes prochaines publicationsS'abonner

Je souhaite être informé(e) de tes prochaines publications :

Cette adresse restera entre nous, je n'en ferai bien entendu aucun usage commercial.

Un effet secondaire inattendu du Zéro Déchet

Cette semaine, je passe aux aveux...

Minimalisme
Illustration du billet Un effet secondaire inattendu du Zéro Déchet
Source : Istockphoto @Smithore

S'il y a bien quelque chose que je déteste, c'est de conserver les choses. Allant à contre courant d'une certaine culture familiale maternelle (coucou maman !), j'ai toujours eu horreur d'accumuler des trucs chez moi. Les collections, très peu pour moi, merci. J'ai toujours beaucoup donné ou jeté en me disant que si un jour, j'en avais vraiment besoin, je pourrais toujours racheter.

Mais depuis quelques mois, il m'arrive un truc bizarre.... La faute à Béa Johnson et sa règle des 5 R (recycler et réutiliser en l'occurrence) :

  • Il m'arrive parfois de regarder le petit bout de ficelle que je m'apprête à jeter, et de me demander si je ne pourrais pas m'en servir pour de futurs travaux de couture.
  • Il m'arrive de regarder le bout de papier imprimé d'un seul côté et de me dire "bon, je vais m'en servir de brouillon".
  • Il m'arrive de conserver un carton ou une grosse enveloppe au cas ou je serais amenée à vendre des trucs d'occasion par correspondance.
  • Je mets tous les pots de conserve de côté pour stocker mes aliments en vrac ou les amener à Fanny, ma vendeuse préférée au Day by Day.
  • Je commence à garder les jolis papiers d'emballage en prévision de Noël prochain.
  • Je regarde mes vieux vêtements en me disant que je pourrais les garder, j'arriverais bien à en faire quelque chose, non ?

Bref, je me demande si je ne suis atteinte d'une maladie grave et insidieuse... Vous savez... La maladie du "Ca peut toujours servir" !!! C'est grave docteur ???

comments powered by Disqus