Je souhaite être informé(e) de tes prochaines publicationsS'abonner

Je souhaite être informé(e) de tes prochaines publications :

Cette adresse restera entre nous, je n'en ferai bien entendu aucun usage commercial.

Tous égaux face au Zéro Déchet ?

Zéro Déchet
Illustration du billet Tous égaux face au Zéro Déchet ?
Photo by Hello I'm Nik on Unsplash

Vous avez un petit budget ? Vous vivez à la campagne et le premier magasin qui vous propose un semblant de vrac est à 30 kilomètres de chez vous ? Vous avez trois chats et deux chiens ? Vous ne savez pas cuisiner et pas trop bricoler ? Vous avez un(e) conjoint(e) qui ne se donne même pas la peine de trier le verre ? Vous avez des enfants ? Vous êtes intolérant au gluten ? Vous êtes obligé de prendre l'avion pour votre boulot ? 

Ben non... Non, nous ne sommes pas tous égaux face au Zéro Déchet. On fait parfois avec les moyens du bord, mais l'important, n'est-ce pas simplement de... Faire ? 

Pourquoi je vous dis tout ça ? Parce que ce matin, j'avais un petit creux, et j'ai juste attrapé un cookie dans ma boîte à gâteaux (ouais, il s'en passe des choses dans ma tête dites donc !!). Ce cookie, ce n'est pas moi qui l'ai fait, je l'ai acheté dans mon épicerie de vrac. Du coup, je me suis dit que j'avais de la chance, parce que j'ai :

  • Une offre de vrac super développée dans la ville dans laquelle je vis ;
  • Une ligne de bus qui passe juste devant chez moi pour aller à cette épicerie en 10 minutes top chrono ;
  • Malgré un emploi salarié à 39h, j'estime que j'ai globalement du temps (pas d'enfant, pas d'animaux de compagnie) pour aller faire mes courses dans cette fameuse épicerie en centre-ville ;
  • Mon emploi me permet d'avoir un salaire stable et de m'offrir des cookies déjà faits (qui coûtent plus chers que si je les avais faits moi-même). 
  • Et si je vais un peu plus loin que le bout de mon nombril, j'ai la chance d'être née dans un pays dit "développé", où la liberté de parole est reine, où mon statut de femme, même si on grince encore des dents sur certains points, me permet de faire ce que je veux et d'aller où je veux, un pays où j'ai appris à lire, où j'ai accès à internet quand je veux, d'être accompagnée par un homme qui est impliqué... Bref, vous avez compris le fond de ma pensée, je suis bien lotie...

Du coup, tous ces éléments (et bien d'autres !) mis bout à bout m'ont permis d'aller assez loin et assez facilement dans ma démarche Zéro Déchet depuis 3 ans. Et même si j'essaye aussi de vous partager mes petits échecs, j'essaye quand même un maximum de vous montrer combien le Zéro Déchet, c'est fun et facile parce que j'ai envie qu'un maximum de gens s'y mettent. 

Mais parfois, c'est PAS toujours fun et facile. Internet et les réseaux sociaux sont une source inépuisable de bonnes idées, mais le "piège", c'est que l'on peut en venir à se comparer aux autres. Sauf que les autres n'ont pas votre vie, vos contraintes. Donc vraiment, si le bocal d'un litre de déchets en un an de Béa Johnson vous fait rêver, c'est cool, et si vous n'y arrivez pas, mais qu'à votre mesure, vous êtes déjà passés de deux poubelles par semaine à une seule... ben c'est cool ! Ce qui est intéressant dans le Zéro déchet, finalement, c'est que ce n'est pas qu'une histoire de poubelles. C'est une porte d'entrée intéressante vers des sujets beaucoup plus vastes. C'est, comme m'a un jour dit ma meilleure amie, un super ouvre-boîte intellectuel. Alors prenons cette démarche pour ce qu'elle est, une boîte à outils, et pour le reste, faisons comme on peut... Y a pas de compétition, juste des gens qui ont envie de bien faire, de mieux faire et au passage, d'être heureux...

Sur ce, je file, je vais terminer mon cookie ;-) Bon week-end à tous !!

comments powered by Disqus