Je souhaite être informé(e) de tes prochaines publicationsS'abonner

Je souhaite être informé(e) de tes prochaines publications :

Cette adresse restera entre nous, je n'en ferai bien entendu aucun usage commercial.

Tu manges bio ? C'est un budget, non ?

Alors oui, mais non.

Alimentation
Illustration du billet Tu manges bio ? C'est un budget, non ?
Source : unsplash.com

J'entends parfois des réflexions du genre "Ah, tu t'es mises au bio ? Mais ça coûte vachement cher, non ?"

Un certains nombre d'articles fleurissent pourtant sur le thème pour prouver le contraire, mais l'idée reste ancrée, le bio, c'est cher. Alors je dis pas. Si on prend de la farine premier prix de grande distribution, et que l'on compare avec de la farine bio, il y a fort à parier (ok, c'est certain) que la farine bio sera plus chère. 

Alors comment j'en viens à penser qu'acheter bio, c'est quand même moins cher ?

Tout simplement parce qu'avec ma farine bio, achetée certes plus chère, je vais me faire une pizza maison (avec des légumes de mon panier bio par exemple) et que le tout me reviendra moins cher que si j'avais acheté une pizza toute prête. Et les exemples sont légions. Certes mes pois-chiches bios coûtent plus chers, mais ils me permettent de faire un houmous maison qui me coûtera bien moins cher que l'houmous acheté au rayon frais du supermarché. Certes, je vais peut-être payer mes carottes et mes concombres plus chers, mais ils vont me servir à faire un super apéro maison qui m'aura au final coûté bien moins cher que si j'avais acheté des paquets de chips et autres monaco à gogo.

D'une manière générale, l'achat de bio et le Zéro Déchet s'inscrivent dans une démarche plus vaste dans laquelle nous sommes désormais plus attentifs à ce que nous achetons et à ce que nous mangeons. Moins de produits finis, plus de produits "bruts". Alors cela demande un peu plus de temps, et notamment de mettre la main à la pâte pour la cuisine, c'est vrai. J'avoue que jusqu'à récemment, j'étais une bille finie en cuisine, c'était aussi douloureux que de m'arracher un ongle (j'exagère à peine). Mais il y a trois ans environ, je me suis dis que ça ne pouvait plus durer, que les pâtes, c'était bien, mais pas à tous les repas, 365 jours par ans. La reprise en main de ma cuisine a été une révélation. Et même si je n'ai pas toujours le courage de m'y mettre tous les soirs (heureusement, mon chéri est là !), cela me procure à présent beaucoup de plaisir. Cela m'a aidé à aborder la démarche du Zéro Déchet avec plus de sérénité, car se mettre à la cuisine ET au Zéro Déchet en même temps, ce serait franchement plus compliqué !

Très concrètement, cela fait quelques années que je tiens mes comptes. Cela me permet aujourd'hui de "m'amuser" à faire un comparatif statistique et de mettre des chiffres en face du prix du bio. Premier constat intéressant : depuis que je me suis vraiment mise à la cuisine, et étant donné que nous faisons plus de plats par nous-même, notre budget "courses alimentaires" a diminué. Ainsi :

  • En 2013, notre budget pour les courses, pour deux, était de 385 € par mois
  • En 2014 : L'année où j'ai commencé à me mettre sérieusement à la cuisine, notre budget a "dégringolé" à 315 € par mois
  • En 2015 : Notre budget se "stabilise" à 300 € par mois
  • En 2016 : Année du Zéro Déchet et du bio, on est passés à... 250 € par mois ! 
  • En 2017 : année de "consolidation" de notre démarche : on continue de baisser puisque notre budget est de 230€ par mois !

Le deuxième constat est flagrant, si vous aviez encore des doutes, non, manger bio ne coûte pas plus cher...

EDIT : mon chéri m'a fait remarqué à très juste titre que cette baisse s'expliquait aussi par le fait que l'on n'achète quasiment plus de viande depuis le début de l'année.

Sur la question de l'alimentation, si on y réflechit bien, ce que vous mangez va être réduit en bouillie dans votre estomac, puis décomposé en nutriments par votre intestin (oui, j'ai lu récemment "Le charme discret de l'intestin" de Giulia Enders, c'est un bouquin génial que je vous recommande !!). Ces nutriments sont ensuite directement utilisés par votre corps pour produire de nouvelles cellules. C'est fou quand on y réfléchi deux secondes : ce que nous mangeons, ça devient... nous ! Alors s'il y a moyen que mon corps ne se régénère pas avec des trucs bourrés de pesticides, je dis pas non, et si pour ça je dois mettre un peu plus d'argent sur mon budget alimentation, je trouve que ça en vaut largement la peine...

A lire en vrac : 

comments powered by Disqus