Je souhaite être informé(e) de tes prochaines publicationsS'abonner

Je souhaite être informé(e) de tes prochaines publications :

Cette adresse restera entre nous, je n'en ferai bien entendu aucun usage commercial.

C'est peut-être un détail pour vous

Mais oui, c'est vrai, pour moi, ça veut dire beaucoup !

Minimalisme
Illustration du billet C'est peut-être un détail pour vous
Source : Camille-se-lance

Ces dernières années, sans être une accro du shopping, j'ai largement (très très largement) craqué sur l'achat de fringues. Or l'achat de vêtements induit un coût environnemental (le coton par exemple est une culture très gourmande en eau) et social (vive le "made in Bangladesh"... ou pas), sans parler de l'empreinte carbone pour faire venir tout cela chez nous. Bien sûr, il n'est pas question de revenir à la peau de bête made in Larzac, mais quelques choix s'offrent à nous en la matière :

  • Etre plus attentif à l'origine (le made in France a encore beaucoup de chemin à parcourir)
  • être également plus attentif aux matières utilisées (chanvre/lin ont un meilleur bilan que le coton, voir cet article qui vous explique comment s'habiller de façon écologique par exemple)
  • acheter des vêtements d'occasion (c'est autant de "produits" que l'on ne crée pas et donc de déchets que l'on ne génère pas)
  • et tout simplement... acheter moins.

C'est ce dernier précepte que j'essaye actuellement de suivre. Ainsi, depuis le début de l'opération Zéro Déchet, depuis grosso modo 6 mois donc, je n'ai acheté "que" 4 items (dont un que l'on m'a offert) : 

  • Un sweat léger de la marque Icebreaker en mérinos pour la randonnée (merci Joséphine !)
  • Un sweat à capuche chaud de la marque Simond (marque d'escalade) pour la randonnée également
  • Des birkenstock comment-c'est-trop-confortable
  • Une écharpe en coton 

Alors oui, ça peut paraître anecdotique, mais franchement, 4 fringues en 6 mois, c'est une sacrée réussite pour moi !

comments powered by Disqus