Je souhaite être informé(e) de tes prochaines publicationsS'abonner

Je souhaite être informé(e) de tes prochaines publications :

Cette adresse restera entre nous, je n'en ferai bien entendu aucun usage commercial.

Ma recette de la sauce tomate maison

Une recette simple qui sent le soleil

Alimentation
photo de bocaux de sauce tomate maison
Source : Camille se lance

Pourquoi faire sa propre sauce tomate maison ?

Il y a 4 ans, j'étais du genre à acheter des tomates en plein mois de décembre. Ben oui, les supermarchés en proposent, où est le problème ? Le problème, mais ça, je ne l'ai découvert malheureusement qu'assez tard, c'est que si on achète des légumes qui ne sont pas de saison, c'est qu'ils viennent soit de l'autre bout de la planète (gros impact carbone), soit qu'ils sont cultivés sous serre (gros impact énergétique car elles sont ventilées en été et/ou chauffées en hiver).

Sans parler des intrants (pesticides) qu'on est obligé d'utiliser pour faire pousser tous ces légumes dans des conditions "anormales" (gros impact sur notre santé). Et puis j'ai lu une bande dessinée, Clandestino, sur les conditions de vie des travailleurs (et notamment travailleuses) marocaines en Espagne. Et franchement, mes cheveux se sont dressés sur la tête, ce sont des conditions de travail que l'on ne souhaite à personne...

Du coup, il y a un peu plus de 3 ans, je me suis abonnée à un panier de légumes. C'est bio, c'est local, c'est de saison, et ça permet à des personnes de travailler en réinsertion sociale. Et l'hiver, quand j'ai envie de tomates, ben j'ouvre une conserve que j'ai préparé en été, c'est aussi simple que ça !

Ce dont vous aurez besoin

Je vous livre donc ici ma recette de sauce tomate maison qui est en fait une adaptation de celle de la marque de bocaux Le Parfait. Je vous avais déjà partagé une recette de sauce tomate il y a trois ans qui ne nécessitait que des pots de confiture, mais vous avez été plusieurs à me mettre en garde sur cette méthode de conservation (risques de botulisme). Comme j'ai entendu un peu tout et son contraire et que je suis une petite froussarde de la cuisine, j'ai dans le doute opté pour des bocaux type le parfait (ce billet n'est pas sponsorisé par le marque, promis hein !) et un stérilisateur (emprunté à un collègue). Celui-ci n'est pas obligatoire, on peut tout à fait stériliser ses bocaux avec une cocotte-minute par exemple. Je vous ferais peut-être un billet sur les différentes méthodes de stérilisation si cela vous intéresse, n'hésitez pas à me le dire !

Vous aurez donc besoin de : 

  • Option 1 : des pots de confiture et une grande casserole ;
  • Option 2 : des bocaux, des joints en caoutchouc neufs et une cocotte-minute ;
  • Option 3 : des bocaux, des joints en caoutchouc neufs et un stérilisateur (c'est pratique niveau contenance, cela permet simplement d'en faire plus en une seule fois).

N'hésitez pas à utiliser des torchons qui ne craignent pas trop afin de caler vos bocaux et qu'ils ne se brisent pas pendant la cuisson à cause d'un choc malencontreux.

Pour les bocaux, j'ai opté pour la marque Le Parfait parce que c'est ce qu'il y avait dans les placards de mes parents, et parce que le seul bocal Ikea que j'ai utilisé s'est brisé pendant la cuisson. Donc bof. Les bocaux doivent être bien propres (vous pouvez les ébouillanter quelques minutes au-préalable puis les laisser sécher sur un torchon) et les joints neufs (vous pouvez également les nettoyer/ébouillanter au préalable).

Pour les tomates, nous sommes allés sur le marché et nous avons demandé à notre maraîcher s'il pouvait nous proposer des tomates "déclassées". Il nous a sorti de sous son stand un cageot entier de tomates vraiment très TRÈS mûres (elles allaient partir à la poubelle en fait). Il nous a fait un super prix dessus. Bon, cela nécessite un gros tri une fois de retour à la maison, mais financièrement, cela vaut le coup. Je ne me souviens plus du type de tomates que c'était, mais nous avons complété avec de belles cœur de bœuf. Miam ! 

Ma recette de sauce tomate en conserve

Les ingrédients

  • 5 kg de tomates bien mûres
  • 4 oignons
  • 4 gousses d'ail
  • 3 feuilles de laurier, du thym, du persil, du basilic (à défaut : des herbes de Provence)
  • 1 cuil. à café de sucre selon les goûts
  • 1 grosse pincée de quatre épices (facultatif)
  • 3 cuil. à soupe d'huile d'olive
  • Sel, poivre

La préparation

  • Lavez et enlevez la peau des tomates (soit avec un économe ou un couteau, soit en les plongeant quelques secondes dans l'eau bouillante après avoir incisé légèrement la base de la tomate) ;
  • Taillez-les en dés grossiers ;
  • Coupez les oignons, pressez l'ail et faites revenir le tout dans une grosse cocotte avec de l'huile d'olive ;
  • Ajoutez les tomates puis les herbes aromatiques et les épices
  • Faites revenir à feu doux pendant 30 minutes environ. (Si vous voulez une version "coulis", n'hésitez pas à faire revenir un peu plus longtemps, sans le couvercle pour que l'eau s'évapore. Vous pourrez ensuite passer la sauce tomate au chinois pour éliminer les pépins) ;
  • Ôtez les feuilles de laurier, mixez la préparation et mettez-là en bocal en remplissant jusqu'à environ 2 centimètres du bord ;

La stérilisation

  • Elle doit se faire aussitôt, n'attendez pas que votre préparation refroidisse !
  • Mettez vos pots/bocaux dans un récipient d'eau chaude (grande casserole, cocotte-minute, stérilisateur) puis portez à ébullition pendant 45 minutes en les protégeant à l'aide de torchons.
  • Une fois les bocaux refroidis (histoire de ne pas vous ébouillanter les doigts), vous pouvez vérifier que la stérilisation a bien fonctionné. Pour cela, il suffira de rouvrir la partie métallique et d'essayer de soulever le couvercle. Si celui-ci reste collé au bocal, c'est tout bon !

Combien de temps la sauce tomate se conserve-t-elle une fois stérilisée ?

Vous avez été nombreu(ses)x sur les réseaux sociaux à me demander combien de temps et où on pouvait conserver une sauce tomate maison. L'intérêt de la stérilisation, c'est que vous n'êtes pas obligés de mettre vos conserves au congélateur ou au frigo, elles peuvent donc se stocker directement dans vos placards. Vos bocaux se conservent amplement pendant une année, voire même plusieurs. Si vous les conservez plus longtemps, sachez toutefois que vos légumes risquent de perdre leurs valeurs nutritives au-delà de 18 mois... De notre côté, nous faisons généralement une "fournée" par an, donc on fait la quantité dont on a besoin pour tenir pendant l'hiver, pas plus, pas moins. Comme ça, zéro déchet, zéro gaspillage ! 

comments powered by Disqus