Je souhaite être informé(e) de tes prochaines publicationsS'abonner

Je souhaite être informé(e) de tes prochaines publications :

Cette adresse restera entre nous, je n'en ferai bien entendu aucun usage commercial.

Mais tu vas tuer des emplois !

Ah bon ???

Lu, vu ailleurs
Illustration du billet Mais tu vas tuer des emplois !
Source : Pixabay.com

Notre démarche Zéro Déchet amuse, intrigue, intéresse. Ce qui est sûr, c'est que ça ne laisse personne indifférent.

La plupart du temps, nous recevons des encouragements. Souvent, mes amis ou ma famille culpabilisent de ne pas en faire autant, alors que de mon côté, j'ai juste envie de les remercier (et de leur faire un gros câlin) car chaque petit geste compte, et je trouve que même en parler, c'est déjà bien. Car je veux croire que le changement par le bas est possible, que le Colibri, ou l'effet papillon, ça fonctionne.

Parfois, nous devons expliquer nos choix et la démarche intrigue. Très rarement, nous avons croisé des personnes "Zérosceptiques"

Mais je crois que le truc le plus suprenant que j'ai entendu jusqu'à présent, c'est que ma démarche allait tuer des emplois. Alors ça, ça m'a laissée baba. C'était au sujet des Stop-Pub. Un copain m'a dis que si je mettais un Stop-Pub sur ma boîte aux lettres, j'allais tuer l'emploi du distributeur de pubs. Ah ben ça ! 

Alors il faudra aussi dire à tous les fumeurs qui veulent arrêter de fumer : "Noooonnn, malheureux, abstiens-toi, si tu t'arrêtes de fumer, tu vas tuer des emplois dans l'industrie du tabac !" Ou alors "Ohla, mais il faut que tu ailles au MacDo plus souvent, sinon, comment les étudiants vont payer leurs études ?" Ou encore... "Tu veux te remettre au vélo pour éviter de prendre ta voiture ? Mais tu es fou dis, et tous les emplois dans l'automobile, comment ils vont faire ?" Ou encore... Oui, ok, je crois que vous avez compris le fond de mon propos...

Car oui, nous avons un impact sur le monde qui nous entoure. Forcément. Et heureusement. Mais pourquoi ne voir que le côté négatif de la chose ? Je veux croire que mes actions et ma façon de consommer ont un impact, mais cet impact, je le vois et je le veux positif. Alors je vis peut-être au pays des bisounours me direz-vous. Eh bien tant mieux, j'assume ! :-) 

PS : pour un peu plus de lecture sur le sujet démarche/critique de la démarche, j'aime beaucoup ce billet de Luizzati et vous invite à aller y jeter un oeil

comments powered by Disqus