Je souhaite être informé(e) de tes prochaines publicationsS'abonner

Je souhaite être informé(e) de tes prochaines publications :

Cette adresse restera entre nous, je n'en ferai bien entendu aucun usage commercial.

Monnaie locale

Mais à quoi ça sert ?

Lu, vu ailleurs
Illustration du billet Monnaie locale
Source : unsplash.com

Avant, je pensais que la monnaie locale, c’était un truc d’huluberlus. Entre nous.. Ca ressemble un peu à un délire de grands enfants qui veulent jouer au monopoly grandeur nature, non ?

Oui, mais ça, c’était avant.

Depuis, nous avons vu le documentaire Demain. Il y a tout un chapitre sur l’économie qui m’a complètement retourné la tête !
Eh oui, quand nous faisons nos courses et que nous payons quelque chose, notre argent part bien quelque part. J’avoue, perso, je n’y avais jamais vraiment réfléchi… (oui, bon, je ne vois parfois pas beaucoup plus loin que le bout de mon nez, on est d’accord). Or ce quelque part, c’est le compte en banque d’une grosse société (Leclerc, Auchan, Fnac, allez, choisissez ce que vous voulez). L’argent ne reste bien sûr pas sur ces gros comptes en banque mais est utilisé, réinvestit, et parfois très très loin dans ce gros bazar qu’est l’économie mondiale. Et après… Qui peut dire comment cet argent est utilisé exactement ? Qui me garantit qu’au final, ce n’est pas utilisé pour payer des enfants une misère au Bangladesh ?

Pour éviter cela, j’ai donc plusieurs possibilités :

  • Mieux choisir les commerces dans lesquels j’achète : acheter au boulanger du coin plutôt qu’au supermarché, acheter mon panier bio localement, acheter chez un fabricant de vêtement “ethique”, etc.
  • La monnaie locale est une autre possibilité. Elle n’a finalement de valeur que pour ceux qui s’en servent, et ce dans un rayon assez court. Cela me garantit que l’argent que je donne au commerçant du coin va ensuite être réutilisé et réinvestit par ce commerçant de manière tout aussi locale. Il fera à son tour bosser des entreprises du coin. Cela nous donne une petite économie circulaire sympatoche. 

Bonne nouvelle, dans notre région, la douce touraine, une monnaie locale est en train de voir le jour, la Gabare (du nom de ce petit bateau traditionnel destiné au transport de marchandise sur la Loire). Avec mon homme, nous avons participé à la campagne de financement participatif lancée sur Ulule pour mettre en place tout cela (il faut notamment payer les imprimeurs pour générer cette monnaie, etc.). Nous avons même eu le privilège de pouvoir choisir les visuels que nous aurons sur nos futurs billets, c’est pas classe franchement ?

Avec la gabare tourangelle, c’est sûr, si j’achète un truc, personne n’ira payer avec ça le salaire de misère d’un gamin à l’autre bout de la planète !
 

Billet précédent
« La bonne bouffe est dans le pré
Billet suivant
Végé...quoi ? »

comments powered by Disqus